Deux automnes : une tranche de vie feelgood

1 réponse

  1. Tibo Lexie dit :

    Je connaissais un peu Jacques Brel et Jacques Prévert. Grâce à toi, je découvre Jacques Muller. Un Jacques qui après une période de deuil apprend à voir le bon côté des choses y compris dans cet automne maussade. Une rencontre inattendue éveillera en lui le besoin de transmettre. Un récit limpide, bref mais intense. Une belle découverte ! Merci Line

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :